AQEI
Formations|Événements|Devenez MEMBRE AQEI|Liste MEMBRES AQEI PR
AccueilNous joindre

Connectez-vous

Svp, entrez votre courriel et mot de passe

Nom d'usager (courriel) Mot de passe

Pas encore usager?
Mot de passe oublié?

Connectez-vous
Défi de sécurité sur les chantiers routiers : le ministre Bonnardel visite un chantier routier et échange avec l’AQEI pour mettre en place des solutions durables
 
15 juin 2021

Défi de sécurité sur les chantiers routiers : le ministre Bonnardel visite un chantier routier et échange avec l’AQEI pour mettre en place des solutions durables

Le 10 juin 2021, le ministre Bonnardel s’est rendu sur un chantier de construction pour mieux comprendre la réalité des travailleurs en chantier routier et le danger qui les entoure dans l’exercice de leur travail. Le ministre confirme que le gouvernement a conscience de ces enjeux et travaille actuellement à améliorer la situation.

Une visite pour rendre compte de l’état de la situation

Le 21 avril dernier, lors du Congrès de l’AQEI, Caroline Amireault, avocate et directrice générale de l’AQEI, lançait l’invitation au ministre Bonnardel de venir visiter un chantier routier afin de prendre conscience du manque de sécurité pour les travailleurs sur les chantiers routiers du Québec. L’AQEI a ensuite poursuivi les démarches auprès du ministère des Transports du Québec (MTQ) afin d’organiser cette visite et échanger sur cet enjeu.

Le 10 juin 2021, l’AQEI a ainsi pu accompagner M. Bonnardel lors d’une visite de chantier et échanger avec le ministre sur les différentes solutions qui pourraient être mises en place pour assurer une meilleure sécurité des signaleurs, travailleurs en signalisation et travailleurs en construction sur les chantiers routiers. Le ministre a également échangé avec un signaleur du chantier qui a pu lui partager la réalité difficile de son travail et le manque de considération de certains usagers de la route à l’égard des signaleurs.

Les chantiers routiers, un lieu de travail particulièrement à risque

Les travailleurs des chantiers routiers du Québec connaissent une réalité difficile. Effectuant des travaux à proximité de routes passantes, ces derniers doivent souvent effectuer leur travail tout en conciliant avec la présence des usagers de la route, pas toujours respectueux des règles de sécurité qui s’appliquent aux abords des chantiers routiers. Des travailleurs se retrouvent ainsi à devoir travailler dans un environnement à risque où de nombreux accidents peuvent survenir.

Au-delà de cela, les contrats de construction pourraient prévoir plus  de moyens pour la mise en place de mesures pour mieux protéger les travailleurs notamment pendant les manœuvres plus à risques comme le montage et démontage de la signalisation.

Le MTQ avait d’ailleurs identifié cet enjeu dans son plan d’action 2020-2023, et prévoyait de mettre en place plusieurs mesures dans ses contrats pour venir renforcer la sécurité des travailleurs en chantier routier. L’AQEI avait d’ailleurs émis un mémoire en janvier 2020 par rapport à ce plan d’action pour venir bonifier les solutions initialement proposées en suggérant de :

  • Renforcer les mesures dissuasives et coercitives pour les automobilistes afin qu’ils prennent les précautions supplémentaires nécessaires à la sécurité des travailleurs en chantier;
  • Renforcer la sensibilisation faite auprès des automobilistes dans une campagne dédiée pour la sécurité des travailleurs en chantiers routiers en concertant les efforts de la SAAQ, du MTQ et de la CNESST;
  • Bâtir les contrats et les documents d’appels d’offres en priorisant la sécurité des travailleurs de chantiers routiers, particulièrement des travailleurs en signalisation;
  • Avoir une protection plus accrue des travailleurs en chantiers routiers et les prévoir au devis; et
  • Uniformiser les règles et pratiques du MTQ en termes de signalisation et de règles de sécurité à respecter à l’ensemble des directions territoriales.

L’urgence d’agir pour protéger les travailleurs

Le 8 avril 2021, un signaleur fut happé mortellement après qu’un train routier soit entré en collision avec un véhicule atténuateur d’impact. Un autre travailleur fut blessé. Ce malheureux événement fait écho aux nombreux autres accidents subis par les travailleurs en construction sur les chantiers routiers dans les dernières années.

Pour enfin endiguer cet enjeu, l’AQEI estime qu’une sensibilisation à grande échelle est nécessaire. « Les usagers de la route n’ont pas conscience des risques qu’ils font prendre à nos travailleurs lorsqu’ils ne respectent pas les mesures de sécurité aux abords des chantiers. », explique Caroline Amireault, avocate et directrice générale de l’AQEI. « Il faut que le gouvernement soit à la hauteur du problème et sensibilise à grande échelle le public sur la nécessité de respecter ces règles pour que les travailleurs de la construction puissent faire leur travail en sécurité. »

Le MTQ travaille actuellement avec l’AQEI sur différentes initiatives qui devraient voir le jour prochainement dans les contrats et sur les chantiers pour permettre la mise en place d’équipements et de méthode de travail plus sécuritaires. Il prévoit également de produire plusieurs actions de sensibilisation auprès des usagers de la route.